L’assurance stockage, un complément logique de l’assurance transport

Au cours d’une opération de transport à l’international, l’étape du stock de marchandises s’avère stratégique. Elle permet de gérer un approvisionnement de marchés dans une action de transit comme de bénéficier d’une exonération temporaire de droits de douane. Il faut pour cela que l’entrepôt soit placé sous le régime douanier de l’entrepôt et en faire la demande. Cette exonération présente l’atout d’une économie de trésorerie.
La question de la gestion des risques lors du stockage s’impose alors. L’entreprise doit établir avec une compagnie d’assurance un contrat d’assurance stock, véritable complément de l’assurance transport.

L’assurance stockage, comment ça marche ?

La société cliente établit avec l’assureur un contrat d’assurance stock correspondant avec son activité, la nature de sa marchandise, la destination finale, le mode de transport, etc.
Il existe plusieurs types de contrats, parmi lesquels deux principaux se dégagent : l’assurance stock and transit et l’assurance révisable.

L’assurance stock and transit

Ce contrat vise toutes les sociétés établies en France. Il est valable dans le monde entier et s’applique à tous les modes de transport : maritime, aérien, ferroviaire, routier, fluvial. En outre, il couvre la marchandise depuis l’enlèvement chez le fournisseur jusqu’à la livraison chez le consommateur final.
Les garanties couvertes sont placées sous le sigle « Tous risques sauf » et concernent les opérations de chargement et déchargement des marchandises transportées, de manutention et frais accessoires. Il existe par ailleurs une option dans ce contrat visant les pays à risques. La couverture s’étend alors aux risques d’émeutes ou de guerres.
Ce contrat prend en compte des éléments essentiels comme :

  • La nature de la marchandise et son emballage
  • La zone géographique desservie
  • La fréquence et les volumes transportés
  • La provenance des achats
  • Les moyens de transports mis en œuvre

La gestion de cette assurance stockage est facile d’utilisation : la prime est indexée sur le chiffre d’affaires sans déclaration en cours d’année.

L’assurance marchandises dite «  révisable »

Ce type de contrat est plus souple pour la société cliente. En effet, il prend en compte une donne fondamentale : la fluctuation des stocks en cours d’année. Dans ce contrat, le client est tenu de déclarer mensuellement l’état de son stock. Les cotisations sont provisionnelles et adaptées au regard du volume signalé. La compagnie assurant la marchandise reverse le trop-perçu si le cas se présente.

Enfin, dans un cas comme dans l’autre, une étude poussée des conditions de stockage est réalisée. Le client doit ainsi indiquer si les bâtiments où est stockée sa marchandise font l’objet d’une sécurisation suffisante. Cette étude fait également souvent l’objet d’une visite d’expert en assurance qui permet au client de limiter les risques lors de l’opération.assurance stockage