Le transport de marchandises à l’international, comment ça marche?

Dans un contexte globalisé, les entreprises expédiant leur production à l’étranger doivent connaitre les règles en vigueur. Comment transporter de la marchandise à l’international ?

Le fret international

Pour toute opération, la question du choix du mode de transport s’impose. Si la route, le rail, l’air et les voies fluviales prévalent pour le fret continental, c’est le transport maritime de marchandises ainsi que le fret aérien qui dominent pour les transports intercontinentaux.
Le contrat de transport de marchandises mentionne laquelle des 4 possibilités suivantes a été choisie : l’expédition exclusive, le groupage, l’affrètement et le transport en compte propre.

  • En transport aérien, le contrat prend la forme d’une LTA : Lettre de Transport Aérien. Ce document est régit au niveau international par la Convention de Varsovie.
  • Le transport de marchandises par bateau est quant à lui formalisé par le Bill of Lading, ou connaissement maritime.
  • Le transport routier est régi par la CMR : Convention de Marchandises par Route.

Une assurance transport est établie selon le mode choisi, la nature de la marchandise, la quantité expédiée et assurée. Cela étant, les conditions de couvertures des assurances marchandises sont établies par les INCOTERMS : normes de commerce international définissant la répartition des responsabilités entre la société cliente et le transporteur.
En transport routier, la société prestataire doit être en possession d’une licence de transport de marchandises, délivrée par la D.R.E.A.L, qui l’autorise à effectuer des opérations de fret pour le compte d’un tiers. Le chauffeur doit quant à lui être détenteur de :

  • La capacité de transport de marchandises : formation aux métiers de transport routier,
  • L’attestation de capacité de transport de marchandises et le certificat de capacité de transport : respectivement diplôme de transport et attestation du diplôme. Ceci assurant à la société cliente une garantie transport minimum.

Le transport de marchandises en Europe et ailleurs

  • En Europe

44 % des marchandises expédiées le sont par la route qui concentre le plus de flux. Depuis la libéralisation des marchés, les transporteurs peuvent exercer leur activité dans n’importe quel pays. Le transport de marchandises en France  est  dominé à 80% par la route avec de nouvelles règles pour le transport de marchandises en ville. En France comme en Europe, la tendance va vers une mixité des moyens d’expéditions : le Grenelle favorise le ferroutage et l’UE veut développer, par exemple, les voies fluviales encore très peu sollicitées. Des avantages tarifaires peuvent ainsi être attendus pour la société qui fera ce choix plus écologique.

  • Au Maghreb

Le transport de marchandises au Maroc est dominé par des opérateurs européens, principalement la France et l’Espagne. Le transport de marchandises en Algérie reste encore difficile : les temps de déchargement des containers sont longs. En effet, 95 % des transports se font par voie maritime, et le gouvernement algérien a lancé des opérations de modernisations des ports visant une compétitivité accrue en termes de délai.
transport international